French Flag English Flag Home /.common/arrow about /.common/arrow bio Facebook Myspace Soundcloud Google Plus Youtube Twitter flux RSS agenda

Musiculum Vitae

Né en 1970, Didier Verna plonge très tôt dans la musique puisqu'il rentre au conservatoire à l'âge de 5 ans où il y étudie le solfège pendant 2 ans. À l'âge de 7 ans, il commence l'apprentissage des percussions classiques tout en continuant l'étude du solfège; l'occasion de faire ses premiers pas en groupe et de prendre très tôt goût à la scène. Il gardera de ce premier contact instrumental avec la musique un sens et un amour du rythme qui se retrouvent très clairement dans son jeu, aussi bien en composition qu'en improvisation.

À l'âge de 9 ans, lassé de jouer sans discontinuer le Boléro de Ravel sur un rond en caoutchouc pour ne pas gêner les voisins, il décide de se mettre au piano classique, qu'il pratiquera pendant 2 ans. Malgré les efforts désespérés de sa professeur pour l'intéresser à la pratique exclusive et quotidienne de la gamme majeure dans toutes les tonalités, il décide de changer d'instrument, et tente une approche de la guitare classique à l'âge de 11 ans.

Si l'instrument lui plaît, le répertoire l'ennuie assez vite, d'autant qu'à cette époque, il est fan de Trust, Scorpion, AC/DC, Iron Maiden et autres groupes de hard rock dont il a un peu de mal à reproduire le son avec des cordes en nylon. Il se tourne alors vers un autre professeur et un autre répertoire guitaristique plus « jeune » et découvre, à l'âge de 13 ans, la richesse et la complexité du picking de Marcel Dadi et tout un répertoire folk et blues qu'il se met à apprécier. Par la même, son lien avec la guitare se renforce.

La rencontre, 2 ans plus tard, avec le guitariste bordelais Denis Gouzil, marque un tournant décisif dans sa carrière musicale: il découvre le Jazz avec lui et se passionne immédiatement pour cette musique et en particulier son côté improvisé. Cette rencontre, se faisant autour de la guitare, scelle d'autre part définitivement son lien avec cet instrument.

Il travaille l'harmonie et l'improvisation Jazz pendant 3 ans, et à 18 ans, commence à se produire à Bordeaux dans des formations de structures variées, comme un octet de guitares avec Denis Gouzil et Yves Carbonne (Compagnie Lubat, Carbonne / di Piazza / Manring).

Mais comment appeler un informaticien qui est aussi un artiste ? Un « artist-icien » ? Peut-être un « inform-art-icien » ? Où plutôt un « informe-artiste »... En tout cas, pas un « nain-format-triste » !

Depuis qu'il est monté à Paris, à l'âge de 21 ans, pour ses études scientifiques, Didier Verna tente de mener en parallèle sa carrière d'enseignant-chercheur en informatique et celle de musicien. Il continue donc sa formation jazzistique en autodidacte et multiplie les expériences (du trio au septet, en passant par un sextet de guitares avec section rythmique) et les styles (jazz-rock, jazz moderne, brésil...). Parallèlement, il développe une pratique de jazz vocal très fortement inspirée du travail de Bobby Mc Ferrin et se produit en solo à la voix.

En 2001, il rencontre le pianiste Thierry Lalo et monte avec lui un duo piano / voix, adaptation et extension de son travail vocal à un duel d'improvisation totale.

En 2002, il entre dans les Voice Messengers où il chante en position de Ténor, et rencontre de grandes personnalités du Jazz contemporain tels Antoine Hervé et Glenn Ferris.

En 2006, il revient à son instrument principal et fonde le @-quartet, une formation qu'il équipe d'un répertoire de compositions originales et avec laquelle il a sorti deux albums.